Sophro-Ressource
"Une philosophie de vie"
   

 

Les phobies

la sophrologie et les phobies : Il nous est arrivé à tous un jour d’avoir une peur irraisonnée. Vous avez croisé une souris sur votre chemin, un serpent dans la forêt, une araignée dans le couloir ou encore un cafard dans la salle de bain!

Vous avez été surpris et effrayé, peut-être, mais jusque-là, rien d’anormal.

En revanche, quand la peur est intense, sans raison logique et accompagnée d’une fuite, là, on parle de phobie. Rassurez-vous, si vous êtes dans ce cas, de très grands personnages ont été victimes de cette pathologie! Alexandre Le Grand, Jules César et Napoléon avaient la phobie des chats!

La sophrologie permet aux personnes phobiques d’apprendre à gérer l’angoisse liée à la situation phobogène.

Le sophrologue commencera par apaiser les tensions par la relaxation, puis il proposera, lors de la visualisation, de construire une image ressource qu’on appellera une « bulle de ressourcement ». Cette image agréable sera associée à un ressenti apaisant. Sophrologue et client auront convenu d’un geste réflexe qui, chaque fois que le client l’exécutera, l’entraînera à nouveau dans cette bulle. Cette technique s’appelle un ancrage.

Ensuite, il s’agira d’anticiper positivement la rencontre avec l’objet de sa phobie. Le sujet se confrontera progressivement, étape par étape, visuellement, à la situation et apprendra à gérer ses réactions. Il apprendra à se rassurer, à être serein. Le sophrologue aura pris soin de mettre en place auparavant un geste signal qui permettra au client de communiquer sans avoir recours à la parole. Ce geste indiquera au sophrologue que la situation est devenue trop anxiogène, et que le sujet a besoin de se ressourcer dans sa bulle.

Cette technique qui consiste à accompagner une personne sur le chemin de sa phobie, afin qu’elle soit peu à peu déconditionnée, s’appelle une Sophro-Correction-Sérielle (SCS). La personne sera guidée dans les différentes étapes de la situation, de la moins anxiogène à la plus anxiogène. Les différentes étapes auront été établies par le sujet lui-même en fonction de ses peurs. Il aura ainsi construit une échelle de déconditionnement.

Si l’angoisse se manifeste au cours de la séance, alors le sophrologue laissera son client aller se ressourcer dans son lieu visualisé lors de la sophronisation, puis revenir plus confiant dans la situation anxiogène.

La sophrologie est donc très performante dans la gestion des phobies. Elle est avant tout pédagogique car elle apprend au sujet à s’approprier les outils qui lui auront été donnés lors des séances, afin qu’il puisse rapidement devenir autonome.