Sophro-Ressource
"Une philosophie de vie"
   

 

L'EMDR+ et l'IMO

La thérapie EMDR est une nouvelle approche de psychothérapie qui utilise la stimulation sensorielle des deux côtés du corps, soit par le mouvement des yeux soit par des stimuli auditifs ou cutanés, pour induire une résolution rapide des symptômes liés à des événements du passé. Cette technique a été créée en 1987 par la psychologue californienne Francine SHAPIRO.

L'Intégration par les Mouvements Oculaires (IMO) est une neuro-thérapie créée en 1989 par Connirae et Steve ANDREAS.

Les mouvements oculaires sont directement reliés au fonctionnement du cerveau (Robert Dilts). Des études ont montré qu’il y a une corrélation entre les mouvements oculaires et les canaux sensoriels utilisés.

On constate qu’une personne traumatisée a le regard figé comme sidérée dans ses émotions, dans son ressenti bloqué en mémoire «vive».

Pendant la phase paradoxale de notre sommeil, nous faisons naturellement des mouvements oculaires (Smooth Pursuit Eye Movement), processus naturel d’auto-guérison. En s’appuyant sur ces recherches, l’I.M.O. active ce processus de « digestion » des informations, réactive les canaux multisensorielles (visuel, auditif, olfactif, kinesthésique, gustatif, cognitif), court-circuitées lors du trauma. L’I.M.O. facilité le retraitement mental et émotionnel des informations enregistrées dans toutes les modalités sensorielles associées pour relancer le processus de traitement de l’information en mémoire à long terme et permettre à la personne de retrouver ses facultés d’anticipation naturelles. L’I.M.O. réactive la neuroplasticité et la neurogénèse du cerveau.

Cette technique s’appuie sur un protocole précis et rigoureux et nécessite une relation thérapeutique de confiance bien établie entre le thérapeute et le patient pour faciliter un travail d’intégration sécurisé. Le patient, guidé par le thérapeute, effectue des mouvements avec les yeux rythmés dans plusieurs directions en respectant le rythme qui lui convient.

Plusieurs séances peuvent être nécessaire pour parvenir à une perception modifiée et plus saine du souvenir initial ou de la blessure psychologique.